Histoires

Se sculpter une meilleure vie

Plusieurs cuillères et fourchettes de bois sont étalées sur la table, alors que Fatima met la touche finale à un autre ustensile. Autour d'elle, d'autres s'affairent à sculpter des panneaux, à mesurer des matériaux, à aplanir de grands morceaux de bois pour de nouveaux projets. Travaillant à un rythme agréable, toutes semblent à l'aise dans cet atelier.

 

À bien des égards, cet atelier de menuiserie niché dans la vallée de Hunza du Gilgit Baltistan, au Pakistan, est comme de nombreux autres au monde. Il y a toutefois une différence notable : ici, il n'y a que des femmes.

 

La Women Social Enterprise emploie actuellement 90 jeunes femmes dans sept métiers techniques, dont la menuiserie, la maçonnerie et les services d'architecture. La plupart d'entre elles viennent de communautés pauvres et marginalisées et, grâce à cette initiative, elles peuvent gagner un revenu et subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille, tout en acquérant des compétences techniques.

 

Malgré les gains constants en matière d'éducation - souvent plus rapides qu'ailleurs au pays - les jeunes femmes et hommes dans ces régions stratégiques, mais isolées, des hautes montagnes du Gilgit-Baltistan et du Chitral, dans le nord du Pakistan, font face à de nombreux obstacles pour entrer sur le marché du travail et participer à des activités civiques. Les normes sociales et liées au genre excluent notamment de nombreuses femmes des activités sociales et économiques.

 

Pour briser le cycle de la pauvreté, il est crucial d'investir dans la jeunesse, parce que les jeunes qui reçoivent une formation et une bonne éducation sont plus aptes à l'emploi et par conséquent mieux en mesure de contribuer au développement social et économique global.

 

Avec un soutien provenant du Canada, un programme novateur permet d'augmenter l'implication des jeunes femmes et jeunes hommes en tant que membres productifs à part entière de leurs collectivités. D'importants gains ont été réalisés grâce à ce programme, qui a touché plus de 240 000 jeunes femmes et hommes, améliorant l'emploi, les revenus et l'inclusion de ces jeunes au sein d'organismes communautaires et dans les processus décisionnels locaux.

 

Le programme a aussi permis aux jeunes femmes de prendre confiance en elles et d'avoir accès à davantage d'opportunités économiques - que ce soit en tant que professionnelles dans des banques ou des écoles, ou dans des métiers non traditionnels comme la menuiserie ou les réparations électriques. Des milliers de jeunes femmes ont lancé leur entreprise avec succès et ont assumé des rôles de direction au sein de leur communauté.

 

Voulez-vous en savoir plus?

  • Cliquez ici pour rencontrer certains de ces jeunes inspirants, femmes et hommes, qui se forgent de nouvelles opportunités dans leurs communautés.
  • Visionnez la série de quatre vidéos Empowering Youth, pour connaître les perspectives des jeunes femmes et hommes qui ont participé au programme. Cliquez ici pour le video.
  • Consultez cette collection d'études de cas afin de connaître les démarches utilisées pour promouvoir l'autonomisation économique des femmes dans le nord du Pakistan et dans d'autres contextes. Cette série est tirée d'un atelier organisé en 2016 par la Fondation Aga Khan Canada et des partenaires canadiens en développement (en anglais seulement).

 

 

Cliquez sur la photo pour voir notre album Flickr.