Spotlight

Rencontrez certain de nos collecteurs de fonds et bénévoles inspirants

preview

Faheem Savja et Jamil Daya

Toronto

Capitaines d'équipe entreprise

 

Faheem Savja et Jamil Daya, membres fondateurs de l’équipe de la Banque TD de Toronto et cocapitaines de l’équipe 2018, croient que la création d’une équipe d’entreprise pour la Marche des partenaires mondiaux offre de nombreux avantages très intéressants.

 

« La formation d’une équipe nous a permis d’approcher la haute direction de la Banque au sujet d’une initiative qui n’était pas liée au travail. D’une certaine façon, cela nous a donné l’occasion de mieux connaître nos collègues et les membres de notre propre haute direction », explique Faheem.

 

Avec l’appui de la haute direction, dont le chef des services financiers de TD, Riaz Ahmed, et 111 collègues de la Banque, l’équipe de Faheem et Jamil a été en mesure de mener une collecte très fructueuse pour la Marche 2017 – en effet, ils ont recueilli l’impressionnante somme de 13 376 $. Farheem et Jamil ont tous deux grandi en participant à la Marche. Pour eux, le fait de rassembler leurs collègues le jour de la Marche est une grande occasion.

 

« Le jour de la Marche est toujours un moment extrêmement festif! On rencontre de nouvelles personnes qui travaillent pour la même organisation, et on finit par réaliser qu’on avait probablement déjà un lien personnel ou professionnel. C’est vraiment une journée fantastique, et une occasion de découvrir nos collègues dans un contexte décontracté », affirme Faheem.

 

« La Marche donne à nos collègues une occasion de faire partie de quelque chose de plus grand qu’eux et de se sentir bien à faire une différence dans le monde », explique Jamil.

 

La formation d’une équipe d’entreprise et le partenariat avec la Marche des partenaires mondiaux apportent également des avantages pour la Banque TD en tant qu’organisation. En effet, la Marche permet non seulement de rassembler le personnel dans le cadre d’une activité engageante et significative, « mais également de renforcer l’image de marque de la Banque au sein de la communauté. De plus, il se crée un peu de compétition amicale avec d’autres équipes d’entreprise, ce qui est très amusant », explique Faheem.

 

Cette année, l’équipe TD espère inspirer plus de collègues à se joindre, en vue d’avoir un impact encore plus important auprès de collectivités à l’étranger.

 

preview

Naz Hasham

Edmonton

Bénévole

 

Naz Hasham est la référence absolue en matière de bénévolat. Avec plus de 20 ans d’expérience en tant que bénévole, elle occupe actuellement sept différents rôles : directrice nationale de l’engagement des ambassadeurs pour la Marche des partenaires mondiaux, directrice de la gestion des ressources humaines et des bénévoles pour le Golf des partenaires mondiaux à Edmonton, ainsi que d’autres rôles de collecte de fonds auprès de la Alberta Cancer Foundation et de la Stollery Hospital Foundation.

 

Naz s’emploie également à faire connaître l’initiative CIVIC 150 à Edmonton : en honneur du 150e anniversaire du Canada, la communauté canadienne des ismaïliens s’est fixé le formidable objectif de donner un million d’heures de travail bénévole à la grandeur du pays. Les activités de Naz correspondent au nombre impressionnant de 1 800 heures par année, soit l’équivalent d’un emploi à temps plein! Pour Naz, le bénévolat est bien plus qu’une façon de redonner au suivant et de se maintenir occupée.

 

Elle tient à insuffler sa passion du bénévolat et du service communautaire à autrui et elle passe la plupart de son temps à aider au recrutement et au mentorat d’autres bénévoles à Edmonton et ailleurs au Canada. Elle les inspire à devenir des membres actifs et bienveillants de leur communauté, de même que des acteurs et actrices des changements dans le monde.

 

Débloquer les compétences des autres est au cœur même du travail bénévole de Naz. Elle donne l’exemple en s’impliquant à tous les niveaux, comme installer des affiches, servir de la nourriture ou accueillir les visiteurs aux nombreux événements charitables qu’elle appuie. Son approche pratique et son attitude gagnante inspirent tous ceux et celles qui la côtoient à remonter leurs manches et à participer. Qu’il s’agisse de travailler avec d’anciens ou de nouveaux membres de sa communauté ou avec de nouveaux collecteurs de fonds pour la Marche des partenaires mondiaux au Canada, Naz se concentre à créer une communauté de bénévoles qui ont les compétences et la motivation requises pour redonner à leurs collectivités. Grâce à Naz, plus de bénévoles à Edmonton et ailleurs au pays sont mieux outillés pour contribuer à leur propre façon.

 

Lorsqu’on lui demande pourquoi cela la passionne autant d’inspirer les autres à donner au suivant, Naz répond « Je me sens heureuse en faisant du travail bénévole, et j’espère inspirer d’autres personnes à se sentir aussi bien que moi. On reçoit tellement plus que ce que l’on donne! Le bénévolat permet de rencontrer des gens et d’apprendre de nouvelles compétences; il vous offre, ainsi qu’à votre famille et aux collectivités que vous servez, un grand nombre d’opportunités. »

 

Naz est le plus bel exemple du bénévolat au Canada. Les fonds qu’elle recueille et la conscientisation qu’elle suscite ont eu une grande incidence dans de nombreux endroits : dans des hôpitaux et banques alimentaires locales d’Edmonton, et dans des hôpitaux, des écoles et des organismes communautaires d’Afrique et d’Asie qui bénéficient du soutien de la Fondation Aga Khan Canada. Tout aussi importante est sa passion contagieuse pour le bénévolat qui en inspire d’autres à suivre ses traces et faire une différence!

team-avatar

Shreya Gandhi et Riya Gandhi

Victoria

Capitaine d’équipe scolaire

 

Pour la première fois capitaine d’une équipe scolaire, Shreya Gandhi estime qu’il est important que les jeunes au Canada comprennent les défis auxquels font face ceux qui vivent dans les régions les plus pauvres du monde. « Nous devons élargir nos perspectives, et pour une plus grande fin. » dit-elle.

 

Pour Shreya et sa sœur Riya, la Marche des partenaires mondiaux leur donne l’occasion de faire exactement cela, c’est-à-dire voir la vie comme elle est ailleurs qu’ici et faire partie d’un mouvement mondial. « Travailler pour une cause aussi importante que celle-ci a été une expérience extraordinaire et très enrichissante. Nous espérons être en mesure d'apporter notre petite contribution à la lutte contre la pauvreté. »

 

La Marche a également donné aux sœurs Gandhi l’occasion de développer et de renforcer leurs habiletés en leadership. « Nous sommes toutes deux timides et un peu introverties, et le fait d’apprendre à organiser des événements dans notre école, à déléguer des responsabilités et à communiquer avec des gens que nous ne connaissions pas, nous a poussées hors de notre zone de confort! »

 

Malgré leur comportement humble, les sœurs ont indéniablement relevé le défi et elles étaient heureuses de montrer à leurs pairs à l’école « comme il est facile et important de faire une différence. » « Nous espérons avoir sensibilisé nos pairs… à toutes les bonnes choses qui peuvent être réalisées avec les fonds recueillis. Nous aimerions montrer aux autres comment faire partie de la solution », ont précisé les sœurs Gandhi.

 

Aux autres jeunes qui souhaitent soutenir la Marche et recueillir des fonds pour lutter contre la pauvreté, Shreya leur conseille d’être bien organisés, d’être persistants et d’utiliser tous les outils et toutes les ressources de soutien mis à leur disposition. Quand on demande aux sœurs Gandhi ce qui les a marquées de la Marche, elles mentionnent qu’à un certain moment à la fin de la Marche 2016 à Victoria, elles ont vraiment eu l’impression de faire partie d’un grand mouvement.

 

« Il y avait des centaines de personnes, de marcheurs et de partisans, et nous avons ressenti une grande union et un sentiment d’appartenance. Tout ce que nous pouvions dire c’était « Wow »! Le fait de savoir qu’ensemble, on fait une différence, c’est un sentiment extraordinaire! Allez voir dans la rubrique des conseils et outils pour la Marche 2017. Vous y trouverez de précieuses ressources pour mobiliser votre école, votre université, votre collège, votre famille, vos amis ou vos collègues pour la marche des partenaires mondiaux et la lutte contre la pauvreté dans le monde.

preview

Yasmin Rajwani

Vancouver

Capitaine d’équipes scolaires

 

Yasmin recueille des fonds pour la Marche à son école depuis qu’elle a six ans! Avec plus de dix ans d’expérience, Yasmin maîtrise maintenant parfaitement les activités de collecte de fonds et elle a une foule d’idées amusantes pour faire participer ces camarades de classe.

 

« Il y a deux ans, j’ai commencé la vente de samossas et j’ai été agréablement surprise : ça a fait fureur à mon école! Il n’y a rien comme des aliments indiens frits pour que des ados sortent leur argent de poche. »

 

Cette année, Yasmin a pensé à une autre façon créative de recueillir des fonds et de sensibiliser les gens à la pauvreté mondiale : une activité de financement de dessin au henné. « Pendant que nos artistes du henné peignaient de superbes motifs pour les élèves, elles les informaient des intéressants projets durables auxquels leurs dons allaient contribuer. J’ai pensé que c’était une façon formidable de renseigner nos donateurs et nos supporteurs sur l’impact réel qu’ils peuvent vraiment avoir. »

 

Yasmin a aussi eu une idée géniale en 2017 : élargir son équipe à six écoles de Burnaby. Non seulement elle a pu recruter de nouveaux membres pour son équipe, mais cela leur a permis de recueillir plus du double de l’objectif initial de financement. Son équipe a recueilli la somme impressionnante de 12 000 $!

 

Yasmin estime qu’il est crucial que des jeunes comme elle soutiennent le travail d’un organisme comme la Fondation Aga Khan du Canada. « Nous avons de la chance ici, nos besoins de base sont satisfaits et nous avons accès à des ressources pour notre réussite future. Quand je pense à tous ceux qui ne sont pas aussi chanceux, surtout ceux qui vivent dans d’autres régions du monde, j’ai envie d’aider, même si c’est peu de chose, pour qu’ils puissent avoir les mêmes opportunités que nous ici. »

 

L’organisation d’activités de financement à son école a également permis à Yasmin d’acquérir de l’expérience et des compétences utiles. Elle a amélioré ses compétences en marketing et en gestion de projet, et elle a acquis beaucoup d’expérience en communication avec une foule d’intervenants différents, autant au sein de son école que dans sa communauté.

 

Lorsque nous avons demandé à Yasmin quel conseil elle donnerait à quelqu’un qui souhaite organiser une activité de financement pour la Marche des partenaires mondiaux, elle a répondu « je leur conseillerais fortement de se lancer! D’essayer de nouvelles choses, de mobiliser de nouveaux participants et de ne pas avoir peur de prendre des risques. Et il n’y a rien de mal à débuter de façon plus modeste, avec un concours pour deviner le nombre de bonbons dans un pot par exemple. C’est ce que j’ai fait au cours de mes premières années. Au fil du temps et avec l’expérience, vous serez surpris de constater comment vont se développer vos activités de financement! »